Je donne à l’Eglise

Services-contacts

Catégories

Archives

Saint du jour

Messe de Noël 2009

Noël 2009 Venelles – Père Joseph Vettoonickal

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » !

Voilà le message de cette sainte nuit. Une nuit pas comme les autres nuits. Une nuit de la famille… une nuit du partage… une nuit du pardon… une nuit ou le ciel touche la terre… Enfin une nuit qui proclame le message de la paix.

Donc méditons un petit moment sur la paix.

Cela fait deux mille ans que nous chantons « la paix sur la terre » avec grande espérance, mais nous avons encore mille raisons de désespérer.

Et, pendant que nous fêtons joyeusement Noël, les faits de guerre, les maladies, les famines et les crises… font aussi l’actualité ; et ces causes de tristesse gâtent notre joie et évidement aussi notre paix.

Quand on dit le mot paix il évoque tout d’abord pour nous un état de calme et de tranquillité, ou bien l’absence de perturbation. C’est cela que nous, la personne, la famille, la nation et la religion – cherchons partout.

Mais comment peut–on la trouver ?

D’abord en satisfaisant en premier, nos besoins matériels. Heureusement ici en France on y arrive presque.

Deuxièmement en satisfaisant nos besoins spirituels. Pour ça toutefois, on n’y arrive pas trop bien. La tendance humaine est de réagir négativement contre les difficultés de la vie au lieu de les traiter soigneusement et spirituellement. Et du coup on perd la paix intérieure.

Pour goûter la paix intérieure je voudrais vous proposer trois chemins.

– D’abord il faut qu’on arrive à se pardonner à soi même.
– Deuxièmement il faut qu’on ait un cœur qui est prêt à pardonner aux gens autour de nous.
– Finalement il faut qu’on arrive à ne pas se plaindre contre Dieu pour les petits ennuis de notre vie.

La Paix, ce n’est pas simplement être bien copain avec tout le monde ! La Paix c’est une façon de pardonner : car il n’y a pas de paix sans pardon, il n’y a pas de paix sans amour.

Le petit Jésus qui couche dans la mangeoire nous propose la paix qui est durable, et nous demande de lui confier nos cœurs.

Dans l’évangile de Saint Jean nous lisons… « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » (Jean 14:27)

Et saint Paul nous rappelle « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. » (Philippiens 4:6-7)

Fêter Noël, c’est témoigner que nous sommes vraiment des artisans de paix, des hommes et des femmes capables de pardonner, de se réconcilier, d’être solidaires à la manière du Christ.

Bien sûr, seuls, on ne peut pas faire grand-chose, mais on peut être un témoin de paix au milieu des autres, comme une petite luciole qui donne un peu de sa lumière dans les ténèbres.

C’est le premier pas de la paix. Et, comme le disait Raymond Devos, « Rien c’est rien, mais un petit rien c’est déjà quelque chose ».

Et je rajouterai qu’un petit quelque chose est déjà beaucoup !!!!

Un jour une vieille dame est allée chez un vieux curé du village pour faire bénir son chien. Le curé a hésité, puis l’a fait solennellement. Avant que la dame rentre chez elle le chien meurt. La dame désespérée et qui ne trouve pas la paix est revenue chez le curé et dit « monsieur le curé mon chien est mort… vous n’avez pas fait la bonne bénédiction ? » Le prêtre vérifie son livre de prière et dit « je suis vraiment désolé je me suis trompé de page, j’ai pris la bénédiction d’un cheval au lieu d’un chien… Votre chien est mort d’une overdose. »

Comme je ne tiens pas à ce que vous soyez victime d’une overdose en ce jour glorieux, car une overdose de prière ou même d’une homélie n’est pas du tout bonne pour la santé morale. Et, les quelques phrases que je vous ai proposées sur cette paix, qui nous vient de Dieu sont bien suffisantes pour alimenter vos pensées en cette fête de Noël.

Donc je arrête ici en vous souhaitant un joyeux et paisible Noël à vous et à vos familles, et à tous ceux avec qui vous le partagerez dans l’amour et la paix de Dieu…

4 comments to Messe de Noël 2009

  • Denise BATAL

    J’étais absente de Venelles pour la messe de Noël, aussi je suis heureuse de pouvoir bénéficier de votre homélie grace à Internet. Merci Père Joseph pour vos paroles qui savent nous toucher

  • merci de nous avoir transmis homélie sur le site j,ai pu le méditer à téte reposé merci pour tout ce que vous faites pour nous j’ai aimé le chant de noel de votre pays il nous a mis en communion avec tous les votres

  • chareton anne

    Merci Père Joseph pour ce très beau texte qui nous donne du courage, surtout quand on suit l’actualité qui n’est pas très gaie… Et bravo pour votre humour et vos progrès en français!!!
    A bientôt et tous mes voeux pour une année 2010 pleine de paix!!!

  • […] à la demande de plusieurs paroissiens voici le texte de « l’homélie de Noël » à Venelles. 29 décembre 2009 | Catégorie: Divers | […]

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.