Je donne à l’Eglise

Services-contacts

Catégories

Archives

Saint du jour

Témoignage

Gabrielle Lachaume, dont les parents sont bien connus des paroissiens de Venelles nous a présenté il y a quelque temps, à la fin de l’office, sa participation aux JMJ de Madrid. Elle nous a dit combien cette grande rencontre a pu changer, « notre regard sur ce qui nous entoure et notre manière d’être catholique aujourd’hui ». Prenez connaissance de son témoignage.

JMJ MADRID 2011 – Témoignage de Gabrielle

Le diocèse d’Aix et Arles a organisé un pélerinage de 10 jours pour se rendre aux Journées Mondiales de la Jeunesse.

Nous nous sommes retrouvé le mercredi 10 août au soir, pour les quatre premiers cars qui partaient pour les cinq jours en familles. Le pape Jean-Paul II avait signalé son souhait que les jeunes partagent un temps, avant les JMJ, pour apprendre à connaître la culture du pays accueillant. Nous sommes donc partis le jeudi 11 août à 3h30 du matin pour arriver dans les villages du diocèse de Tolède le soir. Chacun des quatre cars était hébergé dans un village. Les familles espagnoles ont été vraiment géniales, elles nous ont tout de suite intégrés dans la fratrie et les séparations ont été difficiles. Pendant cette petite semaine nous sommes allés deux fois à Tolède et avons participé à deux festivals de la jeunesse, dont un à Illescas où quelques aixois ont présentés une petite pièce muette sur les JMJ.

Le mardi 16 août, jour de commencement du rassemblement à Madrid, nous avons rejoins le cinquième car et le comité handicap à Avila, pour une retraite silencieuse avant le commencement du grand festival de la jeunesse. Nous avons pu prier dans la ville médiévale, nous confesser, connaître Sainte Thérèse d’Avila… Puis nous sommes partis pour la paroisse au nord de Madrid qui nous accueillait. Les majeurs ont été hébergés par des familles et les mineurs dans un gymnase.

Les jours qui suivirent furent très intenses. Nous avions des cathéchèses le matin, puis nous pouvions aller dans toute la capitale pour assister aux différentes activités proposées. Celles-ci étaient des pièces de théâtre, concerts, visites… Le métro madrilène connaît bien, désormais, les chants français que nous chantions continuellement. Il fut aussi le principal lieu de rencontres avec d’autres “jmjistes”. Nous avons tous été marqués par le nombre de pélerins, où que nous allions, nous en trouvions. Le pape nous a rejoint le jeudi. Il y eut un chemin de croix avec lui qui faisait participer des jeunes, soit des pays en difficultés, soit ayant des problèmes physiques, mentaux et même certains jeunes espagnols au chômage.

Pour clôturer ces journées, Benoît XVI nous avait donné rendez-vous pour tout le week-end sur l’aérodrome de Cuatro Ventos (quatre vents). Malgré un certain manque d’eau et d’ombre, nous avons pu voir tous les jeunes réunis en cette place. La prière de toute l’après-midi, “de l’eau !”, fut exaucée lors de la soirée de prière. Mais une pluie de grâces ! Tout le monde se mit à chanter, à prier pour que la pluie s’arrête. Elle stoppa pendant toute la durée de l’adoration du Saint-Sacrement, puis elle reprit, mais s’arrêta définitivement quelques minutes plus tard. Le rassemblement se finit le lendemain par la messe présidée par le Saint-Père.

Dans le chemin du retour nous fîmes une escale de 36h00 à Barbastro, ville comptant plusieurs figures de sainteté, dont Saint José-Maria Escriva, fondateur de l’Opus Dei, ou encore 51 séminaristes martyrs lors de la révolution de 1936. Ce temps fut consacré à une relecture de tout le pélérinage, puis la messe dite par Mgr Dufour dans le sanctuaire marial érigé par Saint José-Maria.

Chacun de nous a reçu certaines grâces à des moments différents, et cela a changé notre regard sur ce qui nous entoure, notre manière d’être catholique aujourd’hui.

Gabrielle Lachaume

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.